menu_Fichier 1 pas_Fichier 1 pas2_Fichier 2 pas2_Fichier 3 pas2_Fichier 4 pas2_Fichier 5 arrow_Fichier 1 arrow_Fichier 2 Mail plot_Fichier 1 pen_Fichier 1 sign_Fichier 1 chiffres_Fichier 1 chiffres_Fichier 2 chiffres_Fichier 3 chiffres_Fichier 4 social_Fichier 1 social_Fichier 2 social_Fichier 3 social_Fichier 4 mediatheque_Fichier 1 mediatheque_Fichier 2 mediatheque_Fichier 3 mediatheque_Fichier 4 mediatheque_Fichier 5 mediatheque_Fichier 6 mediatheque_Fichier 8 mediatheque_Fichier 1 mediatheque_Fichier 2 cross
Header

Portrait

19/08/2019

Portrait d'entreprise

Lionel Chevrier, Directeur général Les Moulins Advens (LMA), nous reçoit à la minoterie emblématique du 1 place Henry Lévy.
2019 a laissé place à une nouvelle ère pour l’entreprise agro-alimentaire établie au port depuis plus de 90 ans.
Récit d’une histoire familiale devenue un groupe international qui veille au grain.

Monsieur Chevrier, Les Moulins Advens c’est une entreprise qui sent bon
le petit-déjeuner, mais quelles sont exactement vos activités ?

Nous avons 4 marchés représentant chacun un quart de l’activité :

  • La boulangerie artisanale : nous sommes partenaire de Banette et de boulangeries indépendantes pour livrer quotidiennement les artisans.
  • L’industrie : nos produits entrent dans l’élaboration de produits transformés, comme le bretzel par exemple.
  • La grande distribution : LMA vend ses produits à travers sa marque Gruau d’Or et collabore aussi à la création de produits pour les distributeurs, dans les rayons ou directement dans les boulangeries intégrées aux grandes surfaces.
  • L’export : nos produits s’exportent à l’international, au-delà des frontières de l’Europe.

Nous sommes également producteur de pâte d’arachide à travers les marques Dakatine et Toonuts. Ces produits fabriqués à Strasbourg depuis des décennies sont principalement vendus en épicerie et exportés (Dom- Tom, Afrique…).

Et quel est votre parcours ?
Ingénieur technique de formation, j’ai débuté ma carrière professionnelle dans le secteur agro-alimentaire. J’ai notamment travaillé pour Cristal Union à la sucrerie d’Erstein dont j’ai été directeur de site à partir de 2007. J’ai rejoint Grands Moulins de Strasbourg en 2015, en qualité de Directeur industriel et logistique. Devenu Les Moulins Advens en 2019, le poste de Directeur général m’a été confié pour développer les 4 marchés précités et redynamiser l’entreprise.

Les Grands Moulins de Strasbourg deviennent donc Les Moulins Advens, un simple changement de nom ?
LMA n’est pas GMS, c’est une nouvelle dynamique ! La reprise des 5 moulins de l’entreprise (Toul, Chambly, le Mans, Egletons -Corrèze- et Strasbourg) par le groupe agro-industriel Advens ouvre de nouvelles perspectives. Abbas Jabber, PDG du groupe Advens (déjà actionnaire de GMS depuis 2012) s’est engagé à investir 10 millions d’euros sur 5 ans.
A Strasbourg, nous en ressentons déjà les effets à travers le réinvestissement dans les outils de production, la modernisation de la structure d’entreprise, cela passe par exemple par le recrutement de nouveaux collaborateurs sur des postes administratifs ou techniques.
L’entreprise compte environs 130 collaborateurs à Strasbourg et le groupe Advens emploie plus de 2700 personnes dans le monde.

Quels liens unissent LMA et le Port autonome de Strasbourg ?
C’est une histoire qui remonte à la création de l’entité PAS. D’abord présente à Illkirch puis en lieu et place de l’actuelle Société des Malterie d’Alsace, la minoterie a été reconstruite à son emplacement actuel après la seconde guerre mondiale, en 1949.
Actif dans la communauté portuaire, nous soutenons depuis ses débuts les enjeux portés par le Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg (GUP). Nous sommes également partenaire de CLES, la démarche d’écologie industrielle du port. Ainsi, nous avons collaboré avec d’autres entreprises portuaires à l’achat commun de consommables, nous menons à bien un projet de récupération de chaleur, nous étudions la méthanisation et avons noué un partenariat avec la société Soli’vers, Société Coopérative d’Intérêt Collectif pour participer au développement de la culture d’insectes comestibles à Molsheim.
Par ailleurs, nous sommes une entreprise trimodale, nos matières premières nous parviennent de l’agriculture locale, par la route. Nous évacuons nos farines par bateau en vrac ou en marchandises conteneurisées, direction le monde entier. En complément, notre site de production est directement embranché fer.
Notre position stratégique nous permet de livrer les boulangers strasbourgeois et d’expédier à l’international. Les enjeux d’accessibilité sont vitaux pour LMA, nos produits nécessitent une optimisation des moyens de transport pour en contenir les coûts. Nous sommes donc soucieux de préserver et développer les accès, gages de pérennité économique. Maintenir la production en France est un engagement de LMA, nous souhaitons qu’elle puisse se maintenir sur un territoire qui s’urbanise de plus en plus.
Le vivre ensemble, la multimodalité et développement économique du territoire sont autant de défis que nous portons avec le PAS.

Plus d’info et inscription sur : https://strasnbike.eu/accueil/