menu_Fichier 1 pas_Fichier 1 pas2_Fichier 2 pas2_Fichier 3 pas2_Fichier 4 pas2_Fichier 5 arrow_Fichier 1 arrow_Fichier 2 Mail plot_Fichier 1 pen_Fichier 1 sign_Fichier 1 chiffres_Fichier 1 chiffres_Fichier 2 chiffres_Fichier 3 chiffres_Fichier 4 social_Fichier 1 social_Fichier 2 social_Fichier 3 social_Fichier 4 mediatheque_Fichier 1 mediatheque_Fichier 2 mediatheque_Fichier 3 mediatheque_Fichier 4 mediatheque_Fichier 5 mediatheque_Fichier 6 mediatheque_Fichier 8 mediatheque_Fichier 1 mediatheque_Fichier 2 cross
Header

soprema

09/07/2019

SOPREMA INAUGURE SON UNITÉ DE RECYCLAGE DES EMBALLAGES PLASTIQUES PET COMPLEXES

Le Groupe SOPREMA, leader des solutions pour bâtiments responsables, a inauguré le 9 juillet, SOPRALOOP, un procédé unique au monde qui donne naissance à la première filière française de recyclage des emballages PET complexes (1). Dans le cadre de sa stratégie d’éco-sourcing et avec la volonté de se soustraire aux matières premières pétro-sourcées, le groupe a développé cette solution technologique basée sur l’up-cycling : la création de matière vierge à partir d’emballages plastiques (bouteilles de lait opaques, barquettes monocouche et multicouches, etc.). Inutilisés jusqu’ici, les plastiques sont transformés en polyols, l’un des composants principaux des mousses isolantes en polyuréthane pour le bâtiment.

(1) Les PET complexes sont des plastiques combinés à d’autres plastiques que l’on ne savait pas recycler jusqu’ici.

Sopraloop : un procédé innovant et unique au monde qui couple recyclage chimique et mécanique

Cette innovation développée par le Groupe SOPREMA est une première mondiale qui a pour vocation de recycler tous les emballages plastiques PET post-consommateurs qui peuvent terminer leur vie habituellement en incinération ou décharge. Cette technique couple un recyclage mécanique, à un recyclage chimique, tous deux adaptés spécifiquement par SOPREMA pour cette typologie d’emballages. Cette technologie de glycolyse du plastique PET n’avait encore jamais été appliquée industriellement aux emballages plastiques à cause de la pollution inhérente à ces derniers, que personne ne savait appréhender. Le procédé Sopraloop pourra être dupliqué dans d’autres pays en Europe comme en Amérique du Nord.

Cette filière permet de répondre à 2 enjeux majeurs :

  • Limiter l’impact des plastiques sur la planète en recyclant les PET difficiles à recycler
  • Développer la production de matière première recyclée de haute qualité.

Objectif : 5 500 tonnes de polyols dans la première phase d’exploitation de Sopraloop

La ligne de production du procédé Sopraloop est située à Strasbourg, dans un ancien entrepôt de la rue Reinfeld, et représente un investissement de 7 millions d’euros. Pour sa première année de lancement, le Groupe SOPREMA vise une capacité de production de 3000 tonnes d’emballages PET complexes générant 5500 tonnes de polyols attendues, puis 10000 tonnes par an à terme. L’objectif du Groupe est de doubler- voire tripler cette production d’ici à 5 ans. Le taux de substitution du polyol vierge par du recyclé peut être réalisé jusqu’à 50 %, SOPREMA vise, à terme, avec l’expérience, un taux de substitution bien supérieur.

Une collecte des PET en partenariat avec Citeo

Depuis ses prémices, ce projet bénéficie de l’accompagnement de Citeo dans le cadre des travaux sur la recherche de débouchés, et par l’Ademe, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA) opéré par l’ADEME. La collaboration avec Citeo se poursuit à travers les flux pilotes : SOPREMA traitera les emballages PET issus des nouveaux centres de tri dans le cadre de l’extension des consignes de tri qui touchera 100 % des Français d’ici 2022.

L’objectif de la collaboration entre SOPREMA et Citeo est de favoriser la constitution d’un flux français -encore inexistant- avec la réception des emballages PET et leur traitement en centres de tri. Le mot de Jean Hornain, directeur généréral de Citeo: « Aux côtés de SOPREMA, Citeo s’engage pour développer les débouchés pour les plastiques recyclés. Notre objectif est double : transformer nos déchets en ressources et rendre plus compétitif le plastique recyclé ». Ce procédé a vocation à encourager l’évolution de l’ensemble de la filière. L’unité Sopraloop pourra ainsi desservir les 2 usines de polyuréthane du Groupe SOPREMA (Saint-Julien-du-Sault et Hof), situées à équidistance de Strasbourg.

Sopraloop : l’aboutissement d’une stratégie d’éco-sourcing initiée depuis 2 décennies

permettant de substituer toutes les matières premières petro-sourcées par des matières premières éco-sourcées, c’est-à-dire bio-sourcées (provenant de la biomasse végétale) ou recyclées. Ceci, afin de limiter l’impact de ses produits et de son activité sur l’environnement durant toute la vie d’un bâtiment ou d’un ouvrage de sa construction à la démolition en incluant  l’exploitation. Industriel responsable et précurseur, SOPREMA a fait évoluer son offre avec le développement de solutions écologiques et de technologies constructives bio-sourcées. Ainsi, au fil des années, procédés de végétalisation, apport de solutions photovoltaïques pour la production d’énergie, ou encore fabrication et fourniture d’isolants sont venus étoffer les gammes de SOPREMA.

Le procédé Sopraloop a reçu le label « Efficient Solutions »  qui récompense l’efficacité de cette innovation, garantissant un mode de construction respectueux de l’environnement et offrant des réponses concrètes et rentables face aux enjeux climatiques.

À propos de SOPREMA